les mauvais aliments

Quels sont les mauvais aliments ?

Le rhumatisme et l’habitude nutritionnelle sont souvent étroitement unis. Si certains aliments sont estimés pour leurs vertus bienfaisantes, d’autres sont à bannir de l’alimentation quotidienne. Les patients souffrants de rhumatisme ont tout intérêt à s’abstenir des aliments riches en graisses et en sucre raffiné. Les viandes rouges sont également mauvaises pour les articulations.  

Eviter certains aliments débouche sur une meilleure santé articulaire

Il est largement admis que la nutrition joue un rôle prééminent dans la prévention des lésions articulaires dues au rhumatisme. Le rhumatisme frappe sans avertir, à partir d’un certain âge. Il siège principalement au niveau des os: les interlignes articulaires se resserrent, les os faillent à glisser mutuellement, et les tendons manquent de solidité. Les patients accusant une arthrite ou un gonflement articulaire jouiront d’un gain important en termes de vitalité et de santé, s’ils font davantage attention à ce qu’ils vont avaler ou prendre dans leur menu quotidien. S’il existe des produits alimentaires qui ont l’avantage d’inverser la progression de l’état inflammatoire, d’autres ne font qu’accentuer les symptômes douloureux et empirer le tableau clinique du rhumatisme.

S’abstenir des mets industriels, pour défendre ses articulations

Les aliments d’origine industrielle et empaquetée sont mauvais pour l’organisme. Pourquoi ? C’est parce qu’ils sont riches en sucre raffiné et renferment un taux important de gras transformés et saturés. On considère que le risque d’arthrose de genou est de 25% plus élevé, chez les hommes et les femmes présentant un franc surpoids. Or, rien ne fait plus facilement grossir que les mets à emporter et les « fast-foods » : les sodas, les glaces, les boissons alcoolisées, les produits de charcuterie… Ils déclenchent des irradiations douloureuses sur les coudes et les poignets et participent à leurs complications. La règle d’abstinence s’applique aussi aux fruits de mer, aux mollusques, aux épinards, aux abats…Ces types d’aliments ont pour effet de terrasser votre système métabolique et d’induire des maladies comme la goutte ou la chondrocalcinose.

Le fromage et les viandes rouges sont à écarter

Même si un morceau de steak ou de côtelettes d’agneau est agréable au déjeuner, il faut refréner votre appétit. En effet, un repas riche en viandes rouges est l’un des plus sûrs moyens pour accroître la fréquence des lésions articulaires et aggraver leurs répercussions. Réduisez l’apport protéique des viandes rouges, en faveur du poisson et des viandes blanches. Si la consommation de lait est bienfaisante, mieux vaut écarter le fromage. Il a le vice d’accentuer la dégradation des tissus cartilagineux.

Articles similaires