UNE ARTHROSE

Pourquoi est-ce que l’on peut avoir une arthrose du genou ?

L’arthrose de genou est liée au flétrissement excessif des cartilages du genou. Elle est favorisée par le port d’objets pesants, une amputation du ménisque ou des efforts physiques effrénés. Mais le plus fréquemment, elle résulte d’une augmentation de l’âge et de la conséquence d’un gros  poids. Le genou gonfle et présente des poussées inflammatoires.

Les cas exceptionnels où l’on peut avoir l’arthrose du genou

Chacun de nous est fréquemment amené à mobiliser ses jambes, pour nous transporter d’un lieu à un autre. On n’en prend pas clairement conscience, mais nos genoux assument une multitude de responsabilités: ils supportent la charge corporelle, ils sont associés aux défis de la vitesse, ils sont activement sollicités dans les exercices sportifs.

Il existe des façons d’être et de vivre qui exercent une pression néfaste sur les articulations des jambes, aboutissant à la gonarthrose : en portant des objets pesants, en faisant une intense activité physique, en ne prenant pas attention à corriger notre obésité…Alors, les cartilages reliant les os s’abîment et tombent en dégénérescence : c’est la cause principale de la maladie.

Exceptionnellement, l’arthrose de genou tire sa source d’un accident morphologique sur les axes des jambes : les anomalies de type « jambes en tonneau », « jambes arquées »… L’amputation du ménisque ou la fissure des ligaments du genou constituent également des causes favorisant une arthrose de genou.

Les cas les plus courants

Cependant, les causes mentionnées ci-dessus ne surviennent que dans des situations inaccoutumées. La majorité des gens se plaignant de vivre une arthrose de genou ne présentent pas des symptômes de surmenage physique ou d’ablation méniscale. La gonarthrose est une maladie très sélective: les personnes âgées de plus de 60 ans sont ses victimes de premier choix, avec un taux de prévalence de 65%. L’articulation s‘use avec l’âge, la flexibilité du genou diminue, les gênes de mouvements constituent les prémices de la maladie. Les lésions de l’arthrose du genou frappent surtout les femmes, qui regroupent 66% de la population touchée. Les personnes très grosses sont également exposées.

L’expression de la maladie

Le tableau clinique de la maladie se résume comme suit :

  • Une douleur très poussée, à chaque mobilisation du genou: la personne éprouve du mal à se lever, à se pencher ou à gravir les marches de l’escalier.
  • La souffrance s’évanouit lorsque le genou est au répit, mais elle ne cesse de couver et réapparaît régulièrement à l’occasion d’une activité épuisante.
  • Un gonflement du genou est parfois observé, suite à une réaction inflammatoire.
Articles similaires