l’arthrose

Les symptômes de l’arthrose de la hanche ou coxarthrose

L’articulation de la hanche ou coxarthrose est le refuge de prédilection de l’arthrose, si ce n’est pas le genou. Elle présente des symptômes extrêmement variés : la douleur chronique de la hanche, l’irritation sur les cuisses, l’irradiation sur les genoux…D’origine primitive ou secondaire, l’arthrose de la hanche peut aboutir à une situation d’handicap.

La douleur est le premier symptôme de la coxarthrose

L’arthrose de la hanche ou « coxarthrose », dans le langage des médecins, est la deuxième expression la plus courante des maladies articulaires, derrière l’arthrose de genou. Les sites de dégénérescence articulaire sont l’aine et la fesse, plus précisément sur les replis. Une douleur aigüe est ressentie, lorsque la hanche s’efforce de bouger. Même des mouvements fins ou légers suffisent pour attiser l’irritation. Elle décline ou disparaît, lorsque l’articulation est mise au repos. Toutefois, elle se retrouve à l’occasion d’un effort physique. L’acuité de la souffrance suit une courbe ascendante: elle est mieux tolérée le matin, commence à grimper l’après-midi et se fait lancinante le soir. Dans certains cas, l’irritation déborde de la zone centrale, en descendant jusqu’au genou et en irradiant sur les cuisses. Il arrive même que la douleur quitte la hanche et se concentre totalement sur le genou.

Les causes de la coxarthrose

Si telle est la manifestation de la coxarthrose, quelles peuvent en être les causes ? En fait, l’arthrose de la hanche apparaît sous deux aspects : la forme primitive et la forme secondaire. La coxarthrose primitive est née d’une usure spontanée des cartilages. C’est tout simplement dans la nature des choses, lorsque qu’on atteint sa 40ème année, sans qu’une cause quelconque ait provoqué la maladie. La coxarthrose est dite secondaire, si elle a pris racine lors d’une maladie contractée à la naissance ou à une période ultérieure de l’existence, et qui n’a pas obtenu une rémission complète: une anomalie morphologique de la hanche, des affections osseuses, des fractures du cartilage. L’épuisement physique induit par le sport est aussi une cause capitale.

Quels sont les autres symptômes ?

  • A un stade avancé de la maladie, une boiterie est constatée, aggravée ou non par une contraction pénible des cartilages. La douleur réduit la facilité des gestes et proscrit certains mouvements, comme franchir un escalier, ouvrir grands les genoux ou danser…
  • D’autres signes comme la démarche chancelante, les claquements, les dérobements ne sont pas à écarter.
  • L’accès à une vie normale et active n’est plus possible, à cause des gênes perpétuelles.
Articles similaires