rhumatismes inflammatoires

Douleurs articulaires : Et si c’était des rhumatismes inflammatoires ?

A coup sûr, la douleur articulaire est un symptôme des affections rhumatismales inflammatoires. Toutefois, ces types de rhumatisme possèdent plusieurs critères distinctifs : ils surviennent à un âge précoce, ils peuvent s’attaquer à plusieurs articulations, ils génèrent parfois des infections. Le bilan médical demeure la confirmation la plus fiable de la maladie.   

Ils frappent toutes les catégories d’âge

Gonflements, gouttes, inflammations arthritiques ou gênes articulaires …autant d’expressions que nous réservons pour traduire les symptômes du rhumatisme inflammatoire. Ce terme sert à désigner un groupe spécifique d’affections articulaires qui se distinguent des autres affections rhumatismales.

Il est possible que la lésion ne touche qu’une seule articulation (auquel cas elle est dite « monoarthrite»), tout comme elle peut porter sur de nombreuses articulations (polyarthrite). L’âge d’installation de la maladie est un critère discriminant de ce type de rhumatisme. Si la plupart des rhumatismes ordinaires se déclarent à partir de 65 ans, la jeunesse n’est pas à l’abri des maladies rhumatismales à caractère inflammatoire. Il y a lieu de citer la polyarthrite rhumatoïde, la goutte, la spondylarthrite ankylosante ainsi que les rhumatismes inflammatoires de forme bactérienne ou virale. Les genoux, les pieds, les hanches sont les proies idéales des irritations; les articulations des nuques, des coudes, et des mains sont rarement atteintes.

Les causes des maladies sont variées

Il faut différencier les formes primitives et secondaires. Les rhumatismes inflammatoires dits primitifs arrivent de façon imprévue. Pour les 0,31% des patients touchés, au moins la moitié est secondaire. Les causes varient, suivant le type d’affection :

  • cause génétique : la maladie provient en partie d’une précarité génétique. Ainsi, les sujets atteints de polyarthrite rhumatoïde -la forme la plus fréquente des rhumatismes inflammatoires -appartiennent à une classe génétique commune : la HLA-DRB1
  • cause immunitaire : la défense immunitaire de l’organisme est compromise, ce qui a pour effet d’abîmer les os et les tendons et d’induire des gonflements douloureux.
  • cause infectieuse: la maladie se traduit par une contamination d’origine bactérienne ou virale. On parle aussi d’arthrite.
  • cause métabolique : dans le cas de la goutte, le signe inflammatoire est dû à l’élévation du taux d’acide urique dans les os.

L’importance de faire un bilan médical

  • Le premier symptôme est la poussée de douleur au niveau des articulations. Par exemple, la spondylarthrite ankylosante se manifeste par une lésion de la colonne vertébrale et du bassin.
  • Si le rhumatisme progresse, des signes de déformations peuvent apparaître.
  • Le rhumatisme inflammatoire doit être confirmé par un bilan médical.
Articles similaires